Contact
remake
Clique Zone
Marvelous Boy
U.N.I.Q.U.E
Chemins de poussiere
George Kaplan
Temps de cerveau disponible
olibrius Parade
etrange cas du Dr Escula
Le syndrome d'A.
Delirium
Mood indigo

MACHINE

Machine... La première image qui pourrait nous venir à l'esprit est évidemment celle d'un appareil sophistiqué, moderne, voire futuriste. Mais ce mot cache tellement de significations variées et parfois même péjoratives. Machine, c'est le nom qu'on donne à une personne quand on ne sait pas vraiment qui elle est et dont on se soucie peu de l'existence. “Eh Machine...” Cette histoire pourrait commencer ainsi. Une jeune fille surnommée Machine, parce que différente ou peut-être un peu trop perdue dans son monde et ses pensées, va finir par ne plus distinguer le rêve de la réalité. Mais peut-on vivre éternellement dans un univers de songes pour échapper à un quotidien amer.

Ne faut-il pas un jour ouvrir définitivement les yeux pour oser affronter ses plus grandes peurs et exister réellement...

Texte et Mise en scène de Magali Gouyon  



Avec les jeunes élèves (13-15 ans) -  Cléo Lottermoser, Fabien Demoulin, Paloma San Martin, Eleonore Lemaire, Gabirel Bollereau, Manon Pascual,

Julia Botto, Carla Lesbros, Aurélia Morano, Inès Tourillon, Océane Nasrali, Pauline Codoul, Jade Tourillon, Marine Demoulin  

Participation de Thomas Ridino, Simon Delplanque, Kathy Niel     


 Maquillage - Laure Pallada, Océane Nasrali



Montage audio - Magali Gouyon  



Régie - Romuald Rodriguez Lopez, Nicolas Grégoire, Monique Gouyon   



Création soutenue par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes et la Ville de Cannes 

PROPOS: SAISON 2016 ~ Mirage et Enfermement


L'enfermement dans Machine renvoie à la difficulté de se faire accepter. Parce que différente, l'héroïne devient le bouc-émissaire des autres. Dans une société très attachée aux apparences, impossible de se faire une place quand on est "hors-circuit" et que l'on n'entre pas dans le moule. "Personne n'a jamais voulu me connaître. Parce que pour eux, il était impensable que je puisse faire partie un jour de leur groupe. J'étais catégorisée avant même que je puisse me faire entendre, parce que c'était dans l'ordre des choses. Etiquetée à jamais: insignifiante et inexistante. A éviter. A oublier. Pas du même monde."

Le Mirage, c'est le "cocon" que va se créer Machine pour résister. Passer son temps devant un écran d'ordinateur ou dans des histoires merveilleuses pour oublier, s'évader et croire que les contes de fées puissent devenir réalité.

GAIL – Alors, Machine... Tu te sens comment dans ton nouvel asile ? Tu apprécies la nouvelle vie que l'on vient de t'imposer ? Tu es enchantée de connaître désormais ta nature profonde et ta condition ? C'est quand même bizarre que tu ne t'en sois pas rendue compte plus tôt ? Avec le nom que l'on t'a attribué, c'était d'une évidence ! Tes possesseurs n'ont même pas eu la décence de te donner un vrai prénom.


MACHINE – Je croyais en avoir un... Mais je me trompais. Ca a toujours été Machine... Je les entends encore se moquer de moi. Je comprends pourquoi maintenant. Je n'étais pas comme eux. J'étais différente. Alors c'était un bon prétexte pour me mépriser ou m'humilier.

Cette création reprend ainsi les enjeux de l'univers du conte: la peur de la mort, la recherche de l’amour, la nécessite de devenir soi-même, la nostalgie du paradis perdu; et certaines de ses figures: l'ogre (Vorax), la fée bienveillante (Aria), la sorcière machiavélique (Furie), la clé (objet magique).

U-Topique Compagnie ©2018     210 bld leader - 5 rue de Mimont, 06400 Cannes    contact