Contact

MARVELOUS BOY (BY L.)

Marvelous boy met en lumière une jeunesse qui grandit dans les années 90, une fin de siècle où l'édulcoré côtoyait la désillusion; les idéaux, les prémices d'un monde connecté; les idoles, le fléau HIV; le collectif, l'individualisme naissant.

Texte et Mise en scène de Magali Gouyon  



Avec la jeune compagnie - Timéo Degardin, Clément Lemaire, Simon Delplanque, Audrey Macquet, Thomas Ridino, Clara Nicco, Eva Laugier, Maxime Rossi, Alexandra Sabry, Maïly Chaussé, Marion Wilms


Collaboration de Kathy Niel, Delphine Rodriguez-Lopez, Luna Sisowath, Julien Croquet Laurie Croquet Benjamin Samuel, ThéoTurbé, Floriane Merklen, Marine Ti, Nina Morel



Régie - Romuald Rodriguez Lopez, Nicolas Grégoire, Monique Gouyon   



Création soutenue par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes et la Ville de Cannes 

Juillet 1994. Une bande de copains fêtent leur réussite au baccalauréat. Cet été s'annonce une fois de plus inoubliable, d'autant plus que Lorik, jeune passionné de cinéma, a décidé de se lancer dans la réalisation de son premier film "Marvelous Boy" s'inspirant du destin tragique du chanteur Kurt Cobain. Avec deux mois de vacances, il espère pouvoir réaliser son rêve. Mais, sa soeur Orlane débarquée tout droit de Paris n'adhère pas du tout au projet de son frère: trop sombre, trop "écorché". Evidemment, cette dernière travaille pour AgaProd, connue pour produire de nombreuses séries édulcorées pour la télévision. La production est d'ailleurs à la recherche d'un jeune homme pour leur nouvelle sitcom "S.O.U.L".


Lorik, ayant toujours voulu faire du cinéma, Orlane a pensé que ce serait pour son frère, un bon début. Mais pour lui, ce n'est qu'une machine à fric. Orlane espère que les amis de Lorik, notamment Ludovic, réussiront à le convaincre de venir faire le casting et d'oublier son "Marvelous boy". Lorik finit par accepter et découvre, en mettant pour la première fois les pieds sur un plateau, un monde qui va le séduire. Ses principes, il préfère pour l'instant les mettre de côté, d'autant qu'AgaProd l'engage pour quelques épisodes. Très vite, c'est le succès et Lorik profite de cette nouvelle célébrité. Mais à trop se prendre au jeu, on en oublie vite la réalité...

EXTRAIT


LUDOVIC – 5 Avril 1994. Le grand Kurt Cobain est retrouvé mort à son domicile, une balle dans la tête. Suicidé. Dans sa lettre d'adieux, il cite une phrase d'une chanson de Neil Young


LORIK – «  It's better to burn out than to fade away.  »


LUDOVIC – «  Mieux vaut brûler franchement que s'éteindre à petit feu...  » 

Trois mois plus tard, un jeune français, touché par ce drame décide de lui rendre hommage à travers une oeuvre cinématographique poignante et mélancolique, ayant pour titre...


LORIK -  «  Marvelous boy  »


LUDOVIC - Un garçon merveilleux. Ce n'est pas un héros au sens propre du terme, c'est un homme qui a simplement essayé de survivre et de se battre à sa manière dans un monde hostile et amer.


  

 SAISON 2016

U-TOPIQUE COMPAGNIE

Utopiquecompagnie©2018